To be or not to be a geek ?

To be or not to be a geek ?

Depuis longtemps, nous avons toujours attribué une image négative aux « GEEKS », souvent exclus de la société.

Que nous dit Wikipedia ? « Le terme geek (/gik/) est un anglicisme désignant une personne passionnée, parfois de manière intense, par un domaine précis. Il s’emploie entre autres dans le domaine de l’informatique ainsi que dans celui de la science-fiction.

L’archétype le plus célèbre du geek est celui du jeune (ou de l’adulte resté jeune) féru de sciences/maths/logique, qui s’intéresse également aux nouvelles technologies et aux univers fantastiques (comics, science-fiction, heroic fantasy, etc.). Cette passion s’applique concrètement par de nombreuses activités, telles que le jeu de rôle, le cinéma, les jeux vidéo ou encore la programmation informatique.

Il y a souvent confusion entre les geeks, les nolifes, et les nerds, bien que cette confusion soit généralement mal perçue par les geeks eux-mêmes. De même, un amalgame est souvent fait entre les personnes passionnées de hautes technologies (les technophiles) et les geeks en général. »

Comment reconnaitre le geek ?

L’évolution du geek:

Pourtant des geeks ont changé le monde:
Steve Jobs, le CEO d’Apple


Mark Zuckerberg, Le fondateur de Facebook:

Bill Gates, ex-PDG de Microsoft:

Ces hommes étaient « à part », souvent rejetés par les autres. Leurs points communs : ils ont arrété les cours pour se consacrer à leur passion et leurs projets, ils avaient une autre vision du monde, et surtout ils étaient passionnés ! Ces hommes dominent le monde à présent.

L’Internet a explosé, la course aux NTIC s’accelère, le marché des jeux vidéos a depassé celui du cinema et de la musique, les téléphones portables deviennent indispensables, la France est le plus gros marché du manga, les technologies se miniaturisent…ne devenons nous pas tous quelque part un peu geek ? Honnetement, qui d’entre nous pourrait se passer longtemps d’internet et de son téléphone dans notre société ?

Si avant c’était les voitures, le nouveau symbole de virilité et de réussite est l’équipement high-tech. La culture geek s’est developpée à une vitesse fulgurante, si bien qu’on peut se demander qui sont vraiment les geeks de nos jours ?

Personnelement, je me suis toujours considéré comme un peu geek, particulièrement passionné par les nouvelles technologies. Et vous ? Considerez-vous comme geek ?

Articles similaires:

 

2 Responses

  1. Personnellement, je me considère comme un peu geek, mais vraiment très loin de l’image caricaturale que l’on véhicule partout. D’ailleurs, de ce fait, je dis souvent que je suis un « faux geek »… Je m’intéresse à beaucoup de choses. L’informatique n’est pas mon unique centre d’intérêt. Elle me sert aussi et surtout à accéder à d’autres loisirs ou activités : musique, photo, information, etc.

  2. Johann YT dit :

    Bonjour Olivier,

    En effet, je dirais qu’on a une nouvelle génération de Geek 2.0 (ou 3.0) c’est à dire de geeks sociaux qui s’intéressent à d’autres choses. Ce qui est marrant c’est que quelque part, tout le monde devient un peu geek, si bien que je ne sais plus trop si cette expression à toujours le même sens.

    Amicalement,

    Johann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *