WEB 3.0: s’adapter ou mourir ! Voici 5 tendances à surfer pour rester dans la course

WEB 3.0: s’adapter ou mourir ! Voici 5 tendances à surfer pour rester dans la course

J’ai partagé ici une vidéo sur l’avenir du web. Cette vidéo traite des tendances actuelles et futures du monde numérique, dont des concepts du web 3.0.

A peine le web 2.0 est adopté par la majorité et bien intégré dans les esprits qu’on parle déjà de web 3.0… Ca va vite, ça fait peur, et bien entendu ça signifie qu’il faut surfer la vague des nouvelles tendances pour rester dans la course. Mais c’est quoi en fait le web 3.0 ? Et comment s’y mettre pour ne pas se retrouver à la traine ?

Le web 3.0 c’est….un magnifique terme marketing qui ne veut rien dire. Web 1.0, 2.0, 3.0 ne sont que des appellations super “in” regroupant plusieurs concepts.

  • Le web 1.0 est un ensemble d’outils et fonctionnalités comme centraliser les documents, communiquer par e-mail, diffuser de l’information etc. Les interactions sociales sont limitées et généralement la communication se fait que dans un seul sens.
  • Le web 2.0 est la continuité de cette première version avec des nouvelles caractéristiques d’échange, de collaboration, et de partage facilitant l’interaction sociale. On parle alors de blogs, réseaux sociaux, plateformes de collaboration etc.
  • Le web 3.0 est le web de demain…ou plutôt d’aujourd’hui. Il ajoute une nouvelle dimension aux usages d’internet : l’interaction avec les objets qui nous entourent, et celui du traitement “intelligent” des données par des logiciels et machines de plus en plus performantes. Le web 3.0 est donc “l’internet des utilisateurs” car la frontière entre le réel et le virtuel devient de plus en plus réduite.

Si il y a bien une chose à retenir, c’est que entre le web 1.0 et le web 3.0 il y a eu une évolution et non une rupture. Le web 3.0 utilise des fonctionnalités du 2.0 et du 1.0, en y ajoutant de nouvelles spécificités grâce à l’évolution technologique.

Tout ça est bien beau, mais il est temps de passer à l’action et prendre cette vague avant de se retrouver au large. Comment donc adapter son activité au web 3.0 ?

Vous avez travaillé votre présence sur les blogs, sur les réseaux sociaux et compagnie ? C’est bien votre entreprise est au stade 2.0, voyons comment l’updater au 3.0 :

1) Jouez sur la frontière entre virtuel et réel

Quoi de pire que d’arriver dans un magasin où on a besoin de renseignement mais qu’on a pas de vendeur à disposition. Et si votre smartphone et votre communauté devenait les vendeurs ? Vous donnant leur avis, des conseils sur tel ou tel produit et les renseignements dont vous avez besoin. C’est possible avec la réalité augmentée.
La réalité augmentée, pour ceux qui ne savent pas, permet de superposer des modèles virtuels sur des modèles réels. L’idéal est de regarder cette vidéo pour comprendre ce qu’est la réalité augmentée et à quoi ça peut servir :

Imaginez que vous arrivez dans un magazins, vous pointez votre smartphone sur un article, et vous obtenez plein d’informations sur votre écran et d’avis sur le produit en temps réel, sa disponibilité en stock, les différentes couleurs…avec la possibilité d’apporter vous même votre contribution. C’est déjà possible avec par exemple http://www.stickybits.com/ qui permet de scanner des codes barres pour obtenir des informations sur les produits.
La réalité augmenté offre l’avantage d’être ludique, pratique et offrir des perspectives d’utilisation très large. Je reviendrai sur la réalité augmenté et ses bonnes pratiques dans un prochain article qui y sera entièrement consacré.

Sinon connaissez-vous les QR Code ? J’en parle dans cet article. La créativité et l’usage qui peut en être fait élargi le champs des possibles. Pourquoi ne pas les intégrer à vos affiches publicitaires ou même sur vos cartes de visites.

2) Adaptez votre contenu à vos clients

Avec le surplus d’informations auxquelles on est exposé de nos jours, on cherche de plus en plus à filtrer les flux et obtenir du contenu personnalisé. Quand vous faites des achats sur Amazon, vous remarquez que des produits correspondants à vos achats précédents vous sont proposés. Si vous avez achetez un appareil photo précédemment, on vous suggéra des accessoires, des guides de la photographie ou même des cadres photos numériques.

En traitant intelligemment les données, il est désormais possible de fournir un contenu de plus en plus adapté aux visiteurs. Les résultats de recherches sont alors adaptés dynamiquement en fonction des profils utilisateurs.

Les catalogues, journaux, et autres flux deviennent vivants et personnalisés.

C’est le cas de boutiques.com ou encore des applications iPad et iPhone comme Flipboard, Taptu, et Zite.

Plus votre contenu sera personnalisé ou personnalisable, plus votre taux de conversion sera important.

3) Soyez compatible avec toutes les technologies

Votre site internet n’est pas compatible avec les navigateurs mobiles et de tablettes tactiles ? Votre service ne s’est pas adapté aux supports comme les consoles de jeu et les box multimedia ? Vos hésitez à lancer une application iPhone et Android ?

Vous ratez une grosse part du fromage. Les internautes deviennent de plus en plus “mobiles”, la tendances tend à une plus grande utilisation de l’internet mobile que ça soit sur smartphone ou tablette. Ne pas s’adapter à ses supports, c’est vous amputer le bras à court terme et vous couper la tête à long terme.

Si on prend l’exemple de la Xbox 360, cette console de jeu est compatible avec l’internet, les réseaux sociaux, et propose plusieurs fonctionnalités multimedia. Netflix a ecrasé la concurrence en devenant compatible avec des consoles de jeu, box multimedia et téléviseurs HD. On parle alors de convergence consolidée et convergence technologie.

Ne vous contentez pas que d’un seul support, prenez de l’avance en vous adaptant à tous les supports utilisés par les consommateurs, sinon vous pouvez être certain que le retard sera difficilement rattrapable. Soyez accessible de partout, étendez les possibilités, sortez du cadre de l’ordinateur.

4) Faites un petit tour dans les nuages

Les technologies du cloud computing, dont je parle dans cet article, permettent de stocker et traiter des données en ligne. Plus besoin de tout stocker sur vos machines, vous pouvez alléger votre IT en les plaçants dans les nuages.
De nombreux services comme Dropbox, Amazon, et bientôt iCloud d’Apple permettent de garder vos données en ligne.
Il est également possible de controler des sytèmes à distances, ce qui présente un nouvel enjeu concernant la sous-traitance des départements informatiques.

Envolez-vous dans les nuages, vous vous sentirez plus léger !

5) Pensez long terme

C’est bien beau de vouloir calculer le ROI (retour sur investissement) en s’alignant sur ces tendances, cependant les résultats ne seront pas disponibles tout de suite. Une stratégie web 2.0 et 3.0 s’inscrit sur le long terme. Vous n’allez pas créer une communauté du jour au lendemain, vous n’allez pas avoir tout le monde qui utilisera les supports compatibles tout de suite. L’intérêt est de prendre de l’avance pour ne pas se retrouver derrière la concurrence.

Le succès a frappé à la porte des premiers à s’être alignés sur les tendances 2.0, il attend impatiemment de rendre visite aux innovateurs du 3.0.

Le web 3.0 n’a rien révolutionné, toutes les tendances et concepts sur lesquels il se base sont présents depuis déjà un moment, ce sont les technologies qui augmentent le champs des possibles. Il est désormais possible de répondre à des besoins des consommateurs grâce de nouveaux usages.

D’ailleurs en parallèle à cet article, je parle de comment influencer les consommateurs 3.0 sur Pro-Influence pour bien savoir comment ces derniers réagissent à cette évolution.

Etes-vous prêt pour une mise à jour 3.0 ?

 

12 Responses

  1. Nicolas dit :

    Salut Johann,

    il y a d’abord une petite étape (et qui commence déjà à prendre place), celle du web2.5, c’est à dire le filtrage de toutes les informations que le web2.0 produit ! L’avènement des réseaux sociaux est tel que l’information devient un produit de consommation et se distille avec frénésie (on l’a vu avec la mort de Ben Laden).

    Le Web3.0 (la machine intelligente) est une grosse attente, mais il faudra d’abord que les outils principaux (Google en tête) apprennent à correctement filtrer les résultats pour mieux les restituer ! Mint.com est le précurseur de cet étape !

    Nico

  2. Nicolas dit :

    Salut Johann,

    il y a d’abord une petite étape (et qui commence déjà à prendre place), celle du web2.5, c’est à dire le filtrage de toutes les informations que le web2.0 produit ! L’avènement des réseaux sociaux est tel que l’information devient un produit de consommation et se distille avec frénésie (on l’a vu avec la mort de Ben Laden).

    Le Web3.0 (la machine intelligente) est une grosse attente, mais il faudra d’abord que les outils principaux (Google en tête) apprennent à correctement filtrer les résultats pour mieux les restituer ! Mint.com est le précurseur de cet étape !

    Nico

  3. Johann YT dit :

    Bonjour Nicolas,

    Le web 2.5 dont tu parles correspond-il au web squared ?

    De nombreux outils sortent déjà pour filtrer l’information mais je ne sais pas trop ce que Google prépare de son coté, à part panda qui a apporté des changements.

    Sinon Mint est un service génial mais hélas pas encore disponible en France, il y a une alternative : Linxo qui est pas mal mais beaucoup moins complet.

    Johann

  4. Jerome dit :

    Si j’ai bien compris :
    1.0 = one to many
    2.0 = many to many
    3.0 = many to many to many

  5. Jerome dit :

    PS : ce n’est pas très pratique Disqus pour commenter les articles…

  6. Pierre dit :

    J’aime bien:
    1.0 = one to many
    2.0 = many to many
    Mais pour le 3.0
    3.0 = many intelligences

  7. Stef dit :

    Vive le text mining et le web semantique…
    En fait je bosse peut-être au futur web 3.0 sans le savoir !

  8. Godvicienneo dit :

    Bien joué mais le Web.3.0 c’est déjà une réalité en 2011: C’est le Web.3.0 en Peer2Peer dénué de Censure, ni Modération, ni Espion Big Brother, car les @Internautes communiquent entres eux SANS Site Web (hormis les anciens toujours compatibles) jusqu’à être Anonyme si besoin, ou copier/coller/partager ce que l’on veut grâce à la Licence Libre ! Et c’est Hyper-sémantique car les Sites Web sont remplacés par les /Dossiers sémantiques d’un grand « 3Web:fr:/Disque/Dur/P2P/Planétaire/Commun »… Y a même le « Web tribal privatif » d’un @Domicile/ à l’autre sur Liste blanche d’invitations exclusives (Friend2Friend) ! Et le contrôle totale de ses propres données peersonnelles stockées en toute sécurité sur son propre ordinateur qui interdit toute intrusion ou espionnage ou inquisition de quiconque ! Essayez par exemple cet héritier opensource de Firefox: http://3Webee.net/fr/

  9. ONE PLACE dit :

    le WEB SEMANTIQUE et le SOCIAL MARKETING sont représentés par 150 éditeurs et 25 experts + 70 cas témoins (W3C, GOOGLE, SFR, ORANGE, EDELMAN, FORRESTER, CDISCOUNT) sur le seul salon du Mkt 3.0 en EUROPE: http://www.time2market.fr

    oubliez les éditeurs du passé, le Mkt 3.0 est lancé : TIME2MARKET & c’est dans 1 mois PORTE DE VERSAILLES / PARIS

  10. gulino dit :

    Bjr Johann, serait-il possible d’avoir tes sources pour cet article ?

    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *