Message aux multipotentiels : Tout savoir sur la multipotentialité

Message aux multipotentiels : Tout savoir sur la multipotentialité

Dans cet article, je souhaite apporter des réponses aux nombreuses interrogations et remarques de la part des personnes ayant du mal à trouver leur place, leur voie, leur carrière… parce qu’ils sont touche à tout, curieux, passionnés par plein de sujets, ont « plusieurs vies et carrières » dans leur vie, qui ne sont pas faits pour les carrières toutes tracées et spécialisées… 

Qu’est-ce que la multipotentialité ? 

La multipotentialité, c’est un profil, un trait de personnalité très fort, qui se manifeste par : 

  • Une énorme curiosité « touche à tout »
  • Une passion pour plein de sujets et domaines totalement différents
  • Un besoin de changement d’emploi, de carrière ou d’activité constants 
  • Une incapacité à la « spécialisation »
  • Une envie de tout faire 
  • Une lassitude très rapide sur des activités, hobbies, métiers
  • Un besoin d’être avec des personnes de cercles différents

C’est vraiment le profil qui a besoin de naviguer dans plein de « moules » plutôt que de rester enfermé dans un seul de ces moules.

Mon expérience en tant que multipotentiel : 

Attention : 

Ne confondez pas avec haut-potentiel, qui est un autre sujet… 

Aussi, être multipotentiel n’implique aucunement une supériorité aux autres ou une classification « élitiste », au contraire, vous verrez dans la suite que ces profils sont souvent en souffrance dans cette société. 

Il est vrai qu’aujourd’hui, beaucoup de modèles, de conseils et même le système même en place sont peu adaptés aux multipotentiels. 

Est-ce qu’au final ce n’est pas un effet Barnum et tout le monde est multipotentiel ? 

« C’est au final une case ! » 

« Encore un truc pour valoriser l’égo ! »

Et pourtant : 

« Merci d’avoir mis un mot sur ce que je vis. »

« Maintenant je me comprends mieux et je déculpabilise. »

« C’est la première fois que je me sens bien en étant moi-même ». 

« Je me sens enfin bien pour encaisser et répondre aux qualificatifs : instable »

Tout le monde a un potentiel multiple et peut, avec travail, détermination et persévérance, créer la vie qu’il souhaite… 

Mais tout le monde n’a pas ce trait de caractère aussi fort. 

Certains aiment une vie linéaire avec peu de changement, se spécialiser, tracer une carrière dans un domaine, se focaliser sur une discipline… et c’est okay, l’essentiel étant d’être heureux en restant soi-même. 

Le multipotentiel lui a besoin de changement constant, est incapable de se spécialiser, passe d’un sujet à l’autre, est passionné par plein de domaines totalement différents, voit des liens là où d’autres ne voient pas de rapports… 

Tout le monde n’est pas comme ça, tant mieux, il faut de tout pour faire un monde. 

Seulement, à d’autres époques, la multipotentialité était valorisée, alors qu’aujourd’hui…

La vraie souffrance des multipotentiels 

« Instable, paumé, indécis, moyen dans tout bon dans rien. »

« Candidature rejetée car pas assez d’expérience ou trop généraliste. »

« Incapable de rester dans un domaine plus de 3/4 ans. »

« Passionné par plein de sujets, tellement qu’il devient difficile de choisir. »

Voilà le quotidien du multipotentiel et les remarques qu’il reçoit.

Je l’ai vécu, on m’a dit avoir un profil « trop international » ou avoir un champ de compétences trop large pour pouvoir me « caser ». 

Incapable de rester à une place, j’ai décidé de devenir entrepreneur, afin de pouvoir toucher à tout justement tout étant libre ! 

Quoiqu’il arrive, la lassitude arrive vite, du coup, il y a un besoin constant de renouveau… Même dans l’entrepreneuriat !

Sans parler du syndrome de l’imposteur, ce sentiment d’illégitimité constant dû à l’incapacité à rester dans une seule case.

S’il y a bien une chose que j’ai comprise, c’est que quand on n’entre pas dans une case, c’est que c’est à nous de créer nos règles… 

Cette époque est une opportunité ou une menace pour les multipotentiels ? 

Je dirais qu’à la Renaissance, la multipotentialité était valorisée, d’ailleurs le célèbre Leonard De Vinci en était clairement un. 

A d’autres époques, dont la Renaissance, on valorisait les penseurs, les lumières, ces profils passionnés par la science mais aussi la philosophie, la psychologie, la sociologie, l’art… 

Aujourd’hui, on préfère des profil linaires et spécialisés, surtout en France où on privilégie le cadre et la norme, à l’image du système scolaire n’aimant pas les « divergents ».

Tout ce qui sort un peu du cadre fait peur.

Combien de fois on m’a fermé des portes car j’étais trop « touche à tout »… 

Ça tombe bien, j’ai créé ma boite et je suis libre de toucher à tout et je ne me suis jamais autant épanoui ! 

Le monde change, à une vitesse folle, le modèle basé sur l’industrialisation est à bout de souffle et on attend de plus en plus de profils pouvant apporter une vision large et faire des ponts. 

Le modèle du travail change également. Les nouvelles générations ne veulent plus de carrière linéaire. Maintenant, nous cherchons du sens, de la créativité, de la valorisation. 

Il n’y a jamais eu autant de demandes de reconversion, de burnout, de bore-out… 

D’ailleurs, demander des « réseaux » de multipotentiels n’a pas de sens, puisqu’on y trouvera en fait : plein de personnes passionnées par plein de choses et différentes. 

C’est une question de vision, d’adaptabilité à un mode de fonctionnement basé sur le mouvement, le changement, l’exploration, la découverte, la curiosité, la divergence et la convergence.

Les forces et avantages à exploiter pour les profils multipotentiels 

Voici quelques forces et atouts des profils multipotentiels, qui sont en réalité des soft skills : 

  • Conduite du changement
  • Adaptabilité
  • Autodidactie
  • Pragmatisme
  • Vision macro et micro (zoom et dezoom)
  • Lien entre les différents secteurs et départements 

Il y en a plus d’autres, mais bien souvent ces qualités ressortent ! 

Il y a aussi bien entendu le champ de compétences divers qu’on peut retrouver chez chacun.

Dans un monde qui change et va vite, c’est devenu indispensable. 

Comment bien vivre sa multipotentialité et trouver sa voie ? 

Je pense qu’il ‘est essentiel d’arrêter cette croyance que « choisir c’est renoncer ».

Choisir, c’est renoncer, pour le moment !

Le « focus » est important, mais ce focus peut-être organisé sur différentes lignes de temps.

L’idéal reste de créer ses propres règles et tracer sa route sur mesure : 

  • Faire des convergences sur ses compétences au lieu de les différencier
  • Combiner des passions plutôt que de choisir entre elles
  • Devenir entrepreneur : qui demande une large palettes de compétences et domaines de compréhension. 
  • Trouver un poste (ou pourquoi intrapreneur) qui encourage les champs multiples 

Le focus et la spécialisation sont-ils des fatalités et obligations ?

Oui et non ! 

En fait, il y a trois enjeux : 

  • Vous, votre énergie, votre temps, votre argent, vos ressources sont limitées. A trop vous disperser vous allez vous épuiser et tourner en rond. 
  • Les autres, vos clients, collaborateurs etc. doivent comprendre, et pour comprendre, le cerveau a besoin de simplicité, donc de case (c’est pour cela que nous jugeons).
  • Le système puisqu’on ne peut pas changer aussi vite qu’on voudrait le monde, il faut savoir jouer avec les règles si elles ne nous conviennent pas.

Si vous créez des offres (produits et services), ou vendez vos compétences, il est évident qu’il faudra spécialiser ces offres, même par convergence. 

Mais rien n’empêche d’avoir une gamme d’offres spécialisées.

Si vous avez plusieurs projets, vous devrez faire converger vos ressources de façon intelligente pour toujours maximiser un projet principal. 

Mais rien n’empêche de repousser certains projets ou avoir des « side-projects ».

Si vous êtes touche à tout, trouvez des activités qui vous permettent de toujours apprendre, rester curieux, et toucher à tout ! 

Dans mon cas, l’investissement me permet de m’impliquer dans des projets divers et variés, mon business d’explorer et apprendre chaque jour, la liberté de laisser de la place pour des projets secondaires hors carrière. 

La vraie liberté est de pouvoir, dans une même journée, enchainer du vélo, du basket, du foot, finir sur un tennis puis donner une conférence, animer une séance de consulting le soir pour reprendre l’écriture de mon livre le lendemain matin… 

Cela demande des approches de la vie et du business, du marketing, de la gestion du temps et de la carrière adaptée à votre fonctionnement, et non le modèle classique non « multipotentiel-friendly ».

J’enseigne tout cela dans mon programme en détail… 

Quelles sont les meilleures carrières pour les multipotentiels ? 

La meilleure carrière est celle que vous allez « designer » : 

« J’ai plein d’idées et de projets sans jamais aller au bout, ça part dans tous les sens… que faire ? »

L’idée en soi a peu de valeur, l’exécution compte avant tout. 

Maintenant, il arrive que dans l’exécution, l’idée ne soit plus aussi passionnante ou que l’enthousiasme retombe, surtout avec la grande capacité à se lasser. 

Dans ce cas, il est important de créer son propre système de prise de décision et de gestion de projet (j’en partage un dans mon programme pour les multipotentiels) et ainsi identifier pourquoi on n’arrivez pas au bout, quand continuer, quand arrêter.

Ce système doit se baser sur vos propres critères de valeurs. 

Pour avancer, il faut faire des choix, sur ça on ne pourra pas changer le fait qu’un projet sur lequel on est focus ira plus loin. 

Maintenant, ce choix n’empêche pas des convergences de projets, une organisation particulière ou simplement de choisir de commencer par quelque chose et laisser les autres idées pour après. 

Comment en finir avec le syndrome de l’imposteur du multipotentiel et le perfectionnisme ?

On peut être bon dans plusieurs domaines et surtout développer des compétences rares en combinant des compétences diverses. 

Le syndrome de l’imposteur vient avant tout de votre perception de vous-mêmes ou comment vous estimez la valeur de vos talents. 

Il y a deux clés pour gérer le syndrome de l’imposteur : 

  • La connaissance de soi 
  • L’action par étape de sortie de zone de confort

Il y aura toujours un peu de syndrome de l’imposteur, à chaque palier, le tout étant que ça ne vous empêche pas réaliser ce qui vous tient à coeur.

Personne ne pourra croire en vous à votre place 🙂 

J’ai envie d’aller plus loin et approfondir ma multipotentialité ? 

Vous pouvez visionner ma prochaine conférence gratuite ici…

Et surtout, vous pouvez suivre mes audios où je partage les outils, exercices, stratégies exclusives aux multipotentiels avec des modules spéciaux pour les reconversions et l’entrepreneuriat. 

Le programme complet est ici…

Je réponds à beaucoup d’autres questions dans ce podcast :

Dans le Podcast Gamentrepreneur…

Le message le plus important que je veux vous transmettre : 

Vous n’avez qu’une vie, à vous de la jouer avec vos règles et surtout de kiffer le game ! 

Johann 

Articles similaires: