Les 5 plus grands freins à la réussite ou pourquoi vous n’êtes pas encore où vous rêvez d’être

Les 5 plus grands freins à la réussite ou pourquoi vous n’êtes pas encore où vous rêvez d’être

Podcast Gamentrepreneur By Johann Yang-Ting · Les 5 vraies raisons pour lesquelles vous n’avez pas encore réussi (vos véritables problèmes)

On va parler franchement ! Je t’invite à prendre le temps de tout lire, car ces vérités peuvent vraiment te débloquer pour les prochaines années, surtout si tu tournes en rond depuis trop longtemps… 

Es-tu clairement au niveau où tu rêves d’être en terme de : 

Santé, finances, résultats, business, relations, épanouissement, accomplissement ? 

Ce n’est pas un message dans le but de faire culpabiliser ou se comparer, c’est le genre de conseils que j’aurais aimé avoir il y a 10 ans ! 

D’ailleurs, je vais être totalement vulnérable car j’ai passé des années à me dire « c’est quoi mon problème ? Pourquoi eux et pas moi ? … »

Et en bon multipotentiel incapable de rester focus, j’ai enchainé plein de projets dont 80% étaient des échecs… Voilà pourquoi j’ai envie aujourd’hui de t’aider à gagner du temps, et enfin trouver ta voie, ta place et réussir, mais vraiment ! 

Si aujourd’hui tu n’as pas encore atteint les résultats que tu désires vraiment au fond de toi, peut-être que tu demandes : 

Pourquoi tu galères encore ? C’est quoi ton problème ?

Pourquoi tu n’es pas où tu veux être en terme de réussite ?

Tu as de la bonne volonté, tu as investi du temps/argent pour te former, tu mets en place des actions…

Mais tu as l’impression d’avancer comme une tortue, de tourner en rond, de partir dans tous les sens et même parfois de repartir de zéro… Mettons un terme à l’overdose d’informations !

La situation la plus courante c’est de vouloir être vraiment libre mais devoir retourner à des boulots ou contrats alimentaires… 

Robert le millionnaire t’avait dit que se serait facile si tu suivais sa méthode et ses routines, mais ça fait des mois… années… que tu stagnes

Qu’est-ce que tu fais mal ? et surtout :

Qu’est-ce que tu dois faire ?

Je rends disponibles des conseils que j’aurai aimé avoir sans filtre ni bullshit…

Ce n’est pas ici que tu vas entendre comment je suis devenu millionaire en 18 mois ou la voie express vers la richesse facile et rapide pour épater la galerie.

En fait j’ai galéré longtemps et fait toutes les erreurs possibles… Ca fait pas rêver mais c’est la réalité de 99% des entrepreneurs, même ceux qui disent le contraire ! 

Je ne suis pas non plus du genre à te recracher les mêmes conseils vus et revus dans tous les livres de développement personnel mainstream, ça va être de l’expérience pure et dure : c’est la réalité du terrain à laquelle tu es confronté, les coulisses du game !

Ce que tu veux, c’est comprendre ce qui te bloque et comment avancer plus vite.

Tout le monde te parle de croyances limitantes, de trouver un coach, de suivre x ou y méthode… On va aller plus loin que ça car il y a des petits mensonges qu’on aime bien entretenir. 

Ce que je vais partager avec toi m’a débloqué à différents paliers et aide aujourd’hui à débloquer mes clients qui tournent en rond depuis des années… 

Voici les 5 raisons pour lesquelles tu n’es pas encore à ton niveau de succès rêvé, ton vrai problème est là…

Es-tu prêt à ouvrir tes chakras ?

(Avant de commencer, n’oublie pas de t’inscrire pour ma conférence en ligne de jeudi prochain, surtout si tu veux enfin appliquer une stratégie cohérente et alignée pour développer ton business et passer au niveau supérieur…)

1- Tu n’es pas encore à ta place ! 

Tu n’es pas au clair sur où tu vas et quoi faire ? 

Je vais te donner le scénario classique : 

Tu vas saisir l’opportunité la plus rapide pour avoir des revenus complémentaires en espérant que ça te donner la liberté et te permettre d’avoir du temps de faire ce qui te passionne ou quitter ton job : MLM, Dropshipping, trading, infopreneuriat ou tous les trucs à la mode qu’on voit passer en pub… 

Au bout de quelques mois, même en ayant bien suivi la méthode, tu n’auras pas gagné un centime ou alors tu auras à peine de quoi rembourser ton investissement…ou payer un resto ! 

Tu vas te remettre en question, passer à une autre méthode qui semble meilleure (le fameux objet brillant…) et même chose… 

Tu n’auras jamais l’impression d’être pleinement à ta place

Puis tu te diras que tu n’es peut-être pas fait pour ça, que c’est de l’arnaque, que tu es nul… Et chercher un boulot alimentaire pour rembourser tes dettes

Je te parle d’un schéma que je vois tellement souvent que ça m’attriste et je veux t’alerter sur ça dès maintenant ! 

Il n’y a pas une voie meilleure que l’autre ni une opportunité extérieure pour « devenir riche » ou simplement « libre ». 

La vraie solution va venir de : 

  • Bien te connaître et aller sur la voie qui te correspond.
  • Identifier ton « pouvoir« , c’est à dire le talent pour lequel un marché sera prêt à payer. 
  • Bien t’entourer et développer les bonnes compétences (marketing, vente, gestion business).
  • Créer une offre dans les règles de l’art et exécuter la bonne stratégie. 

J’y reviendrai après, mais je veux vraiment que tu comprennes qu’avant de suivre une voie sur laquelle tu vas devoir persévérer, il est important que cette voie te corresponde, ça demande de bien te connaître (talents, valeurs, vision, épanouissement, etc.)

C’est ce que j’appelle « trouver son flow » ! 

Trouver sa place et progresser dans sa zone d’excellence : voilà la première clé à débloquer ! 

Le game consiste à trouver ce qui fonctionne pour toi et progresser constamment sur cette voie… Et au pire si tu changes, tu accumules de l’expérience au lieu de repartir à zéro… 

Ce qui est dommage c’est que beaucoup de conseils sont donnés en « kit » au lieu de t’apporter vraiment ce qui te correspond.

Tu ne seras jamais libre tant que tu seras dépendant d’une seule façon de faire.

En parlant de progresser, voici la deuxième clé : 

2- Les bonnes actions dans le bon rythme

Se connaître et trouver son flow c’est la première étape, mais la différence va se faire sur la capacité à progresser dans une direction sur la durée. 

Les mots discipline, persévérance, résilience, productivité… font peur, mais le tri se fait là ! 

Trop de personnes abandonnent vite, trop vite, et donc n’ont pas le temps de voir leurs résultats payer (le fameux chercheur de méthode miracle qui lache tout à la première difficulté). 

Il n’y a pas de raccourci, d’ailleurs plus tu le cherches, plus tu t’éloignes du chemin… 

Ton temps et ton énergie sont limités, c’est la qualité des actions que tu vas mettre en place durant ce temps imparti qui fera la différence. 

Le piège est : 

  • D’utiliser ce temps sur les mauvaises actions
  • De s’épuiser sur ce temps et passer le reste du temps fatigué et non-productif… ou à dormir ! 
  • D’être tout le temps occupédispersé mais pas vraiment efficace

Tu dois donc trouver ton rythme, en allant dans la bonne direction

C’est ce que j’appelle le « growth mindset » ou état d’esprit de croissance : 

La capacité à tester, apprendre, tester, apprendre. 

C’est l’art de mettre en pratique, prendre du recul, remettre en pratique et aller au bout avant de tirer des conclusions d’amélioration !

Je suis désolé de te le dire mais tu n’auras jamais une bonne réponse définitive. Ni moi, ni personne n’a la solution miracle… Tu peux être guidé, formé, conseillé… mais seule ta pratique, ton exécution donnera la réponse finale !

En fait, le growth mindset c’est  poser les bonnes questions et avoir le bon raisonnement proactif. 

Seul ou accompagné, si tu sais poser les bonnes questions, ou si on te pose les bonnes questions naturellement tu auras les bonnes réponses. 

C’est pour cela que même avec un super coach ou mentor, tu peux galérer car tu attends toutes les réponses au lieu de creuser les questions et pistes de l’accompagnant. 

Un mentor ou un coach te rend autonome, il n’agit pas pour toi; ce n’est donc pas la solution miracle et l’une des raisons pour laquelle je peux refuser des clients : quand la personne n’est pas prête ou à trop d’attente sur des choses que je ne contrôle pas… 

Si tu n’es pas au bon endroit : tu n’as soit pas la bonne stratégie, soit pas encore trouvé le bon rythme

La bonne stratégie se trouve en ayant les informations (se former, développer des compétences, être accompagné, tester, tester, tester, tester…), le bon rythme se trouve en s’organisant…

Justement : 

3- PATIENCE ! 

Les résultats viennent en persévérant dans une même direction. 

Si tu passes ton temps à te disperser, passer à autre chose, repartir de zéro… Oui, tu perds ton temps ! 

Comment savoir si on doit persévérer ou abandonner ? 

Il y a un excellent bouquin sur le sujet, de l’un de mes auteurs préféré : The Dip de Seth Godin qui m’avait pas mal éclairé sur ça à l’époque où je me posais plein de questions.

Ce que j’en ai tiré de façon simplifié est : 

  • Est-ce que je me sens à la bonne place ?
  • Est-ce que j’apprends et évolue ?
  • Est-ce que ça nourrit vraiment quelque chose qui me fait vibrer ? 

Si ce n’est pas le cas, soit je fais un shift (je réoriente) ou alors je passe à autre chose. 

Il est important d’être lucide quand on se lasse, qu’on n’aime pas quelque chose et qu’on n’y a plus vraiment d’intérêt ! 

C’est okay de se lasser, d’ailleurs les multipotentiels se lassent vite ! 

Personnellement, j’ai changé d’approche en étant plus dans une dynamique de « planter des graines puis passer à autre chose en récoltant les fruits », que de m’acharner à planter puis abattre des arbres à chaque crise existentielle. 

La patience c’est comprendre que tout est expériencetout est juste.

Tes galères, tes échecs, tes doutes, tes shift, tes projets… sont tous des expériences qui te rapprochent d’où tu dois être.

Si tu perds une opportunité, c’est pour laisser place à une meilleure.

Le meilleur arrive mais il ne faut pas s’arrêter d’explorer et rester en mouvement ! Ce sera une expérience qui va gonfler ta valeur !

Ca ne marche que si tu as le growth mindset.

Aujourd’hui je vis très bien l’échec car il aboutit souvent à de belles choses. 

4- Trop seul ou mal entouré

Je vais tuer l’un des plus gros mythes du développement personnel... 

Est-ce que tu écoutes les bonnes personnes ? Ce ne sont pas toujours celles que tu penses…

En plus de 10 ans dans ce game, je dresse le triste constat que beaucoup de nouveaux players écoutent les mauvaises personnes.

C’est quoi une « mauvaise personne » ?

Ce n’est pas un jugement de valeur, c’est un problème de compatibilité :

Ce sont les personnes qui ne prennent pas le temps de t’écouter et s’intéresser vraiment à toi. Les personnes qui ne partagent pas tes valeurs.

As-tu déjà rencontré un gourou ou un coach qui te disait exactement quoi faire sans même prendre le temps de s’intéresser à ton projet ? 

Ou as-tu suivi un accompagnement qui t’a mené nulle part jusqu’à ce qu’on t’amène à culpabiliser que le problème venait de toi ? 

Comme je le disais avant, tu dois shifter et passer à autre chose… 

Le gros mensonge du développement personnel est de répéter qu’il faut un super environnement de « winners« … il y a une limite à ça ! 

Si tu passes ton temps avec des gens qui se vantent…et s’inventent… une vie, finalement tu te sentira constamment nul. Autant qu’avec des pessimistes… C’est ça le piège ! 

Un environnement de « millionaires express » (devenus millionaires en moins de 2 ans) qui ont copié la méthode de millionaire express ayant eux-mêmes copié la méthode de millionaire express… pour devenir millionnaire sans réelle expérience à part conseiller sur comment devenir millionnaire en revendant une came à l’infini que personne n’a appliqué… à part vendre comment devenir millionaire ! (je m’y perds mais tu as compris…)

Cet exemple caricatural est l’une des principales raisons pour laquelle autant de débutants se plantent et se sentent mal : ils ne sont pas à leur place dans cet environnement où on se vante et s’invente des concepts et résultats fictifs qui te feront sentir que tu es toujours moins que… ou qu’il te manque quelque chose

Et finalement tu vas tomber dans du paraître alors que la réalité de ta situation te reviendra à la figure dans ton lit le soir...

On peut tromper les autres, mais c’est difficile de se mentir à soi-même.

Je vais partager une expérience que j’ai vécue par rapport à ça : 

J’allais souvent à des « mastermind » quand je débutais. Quand on est débutant, c’est stimulant et on est impressionné par tous les autres participants successful qui nous en mettent plein les yeux… 

Puis plus j’ai progressé et avancé (étrangement pas grâce à ces gens qui se vantaient), plus je me sentais mal dans ces évènements. 

Ca devenait des défilés de : qui a le plus gros compte en banque, le plus d’abonnés, la plus grosse voiture ou montre… 

C’était devenu impossible d’être vulnérable, partager ses réelles problématiques… Un environnement censé tirer vers le haut devenait une pièce de théatre où on en sortait en ayant juste perdu du temps avec des gens qui s’en foutent de nous à part si on les trouve succesful… On appelle ça l’égotrip ! 

Le pire est le jour où l’une de mes clientes est venue me voir en pleurant car elle avait eu une discussion avec un des gourous du marketing game qui lui avait dit que si elle n’était pas à 20K/mois elle n’était rien… Elle venait enfin de passer la barre des 5K alors qu’elle venait de loin et on lui sort ça en plein dans sa progression…

Tu te sens mal en présence de certaines personnes ? Ce n’est pas normal ! Fuis !

Tu n’es pas censé te sentir mal ou culpabiliser après un appel téléphonique, un évènement, un entretien…censé t’aider.

Oui, certains coaching destabilisent pendant une courte durée, mais n’oublie jamais cette question :

Est-ce que ces personnes veulent vraiment me tirer vers le haut… ou se tirer vers le haut avec moi ?

Depuis ce jour, j’ai compris que les pires personnes à écouter n’était pas forcément les pessimistes, mais aussi ceux qui vivaient dans leur propre réalité/fictive où il n’y a qu’eux et eux-mêmes…

J’ai arrêté d’écouter ces gens j’ai commencé à écouter de vrais entrepreneurs, interessés par mes projets, et dont les projets m’intéressent et tu devrais faire de même ! 

Pourquoi j’insiste sur ce point ? 

Parce qu’il est connecté au premier point : « se connaître et être à sa place »

Tu veux trouver les bonnes personnes pour t’aider ? 

Va vers les personnes qui s’intéressent à toi, ton projet et pas juste leur égo.

Cherche des valeurs et des interêts communs :

Plutôt que d’être attiré par le « avoir », donc les résultats, regarde plutôt qui « EST » devenu ce que tu veux être en terme de statut, valeurs, lifestyle etc.

Inspire-toi des personnes qui sont passées par ce par quoi tu passes aujourd’hui, pas juste là où ils sont. 

Si c’est flou ou pas cohérent, que la réussite est express : tu peux être sûr que ça pue ! 

Ca c’est pour ne plus être mal entouré…

Mais si tu restes seul, c’est aussi un piège car : 

Le plus gros bullshiteur c’est toi même !

Tu auras forcément des doutes, des peurs, des questions… rester la tête dans le guidon n’est pas viable à terme. 

Le pire est « ce que tu ne sais pas que tu ne sais pas » !

Il y a des choses que tu ne sais pas, et tu n’es même pas au courant de ne pas les savoir, et donc tu passes à côté de quelque chose qui te ferait progresser… 

Je peux te donner un exemple qui m’a fait perdre du temps :

Je n’étais pas au courant que je ne savais pas vendre… 

Pour moi ça devait être normal ! Si j’ai un bon produit, il va se vendre tout seul… En réalité non, il faut communiquer, faire du marketing, être visible, relancer, créer de la confiance, faire du relationnel… 

Ce qui bloque le plus dans une vie c’est notre ignorance.

On ne peut pas tout savoir, mais plus tu sais les bonnes choses, plus tu as d’informations, plus tu prends des décisions éclairées et agis dans la bonne direction. 

5- Prendre tes responsabilités 

Est-ce que tu regardes beaucoup ce que font les autres ?

Est-ce que tu te compares beaucoup aux autres ? 

Est-ce que tu parles souvent de ce que font les autres ? 

Ton focus est-il souvent à l’extérieur ? 

« Ce n’est pas ma faute ! »

« Un tel il fait ça… »

Quand j’allais à ces fameux mastermind, j’étais étonné de voir que 80% des discussions étaient sur « ce que machin fait », et pas sur les projets des personnes présentes… 

J’ai identifié un point commun chez les personnes que je n’ai pas pu aider et que je serai incapable d’aider. Cette citation l’illustre à merveille : 

« Les grands esprits discutent des idées; les esprits moyens discutent des événements; les petits esprits discutent des gens. » Eleanor Roosevelt

Mettre son énergie, son temps, son attention sur les autres, c’est perdre du temps.  

Rejeter la faute et les conséquences de ses choix sur les autres, le système, la météo… c’est la voie royale vers la frustration.

Chacun a un parcours pour des raisons.

Chacun passe par un processus qui lui est propre. 

Tu as ton histoire, tes aspirations, ta VIE et c’est le plus important ! 

Si tu mets ton destin entre les mains de l’extérieur, tu n’y arriveras pas… 

Si tu te victimises en ne prenant pas la pleine responsabilité de tous tes résultats, personne ne pourra t’aider.

Aujourd’hui es-tu plus à spectateur ou acteur ? Consommateur ou acteur ?

Tout est juste, tant que tu prends tes responsabilités.

La dernière clé est là… Et elle permet de fermer la boucle vers la connaissance de toi :

Sais-tu qui tu es et ce qui est important pour toi ?

Car le jour où tu le sais, ces blocages s’envolent ! 

Ton histoire et ton chemin sont uniques ! 

Maintenant je fais quoi ? 

Si tu as vraiment envie de repartir sur de bonnes bases, je t’invite à écouter ces audios...

Si tu adhères à la philosohpie qui consiste à développer un projet qui compte vraiment pour toi, avec sens et dans une vision long terme, je te partage mon expérience et ce que je ferais si je devais repartir de zéro aujourd’hui…

Reçois les audios ici et laisse-toi guidé…

Les ressources que je te recommande pour aller plus loin :

Articles similaires: