6 min read

Être entrepreneur, hypersensible et introverti - Comment s’épanouir dans son business ?

Comment en sortir en tant qu'entrepreneur Hypersensible et introverti ?
S'en sortir en tant qu'entrepreneur hypersensible et introverti

Temps de lecture: 6 minutes

SOMMAIRE

  1. Suis-je hypersensible ?
  2. Entrepreneuriat + Hypersensibilité et Introversion = Échecs ou réussite ?
  3. Les erreurs à ne pas faire dans votre business !
  4. Mes conseils pour les entrepreneurs hypersensibles
  5. Premier conseil : J’apprends à connaitre mon hypersensibilité
  6. Second conseil : Je me protège pour ne pas subir mon hypersensibilité
  7. Gérer les haters quand on est sensible
  8. Mettre des limites avec ses clients, ses collaborateurs et ses associés

Suis-je hypersensible ?

Comment savoir si vous êtes hypersensible ? Pas besoin de test d’hypersensibilité ! Si on vous a déjà dit que vos réactions sont excessives et vos émotions trop fortes. Si vos sens sont hyper développés et que trop de bruit ou d’éléments visuels vous gênent et vous agressent. Si vous vous prenez beaucoup la tête, vous ruminez et avez une grande charge mentale négative. C’est certainement que vous êtes hypersensible.

Et si vous vous demandiez “c’est quoi l’hypersensibilité ?”, tout simplement, être hypersensible, c'est ressentir ce qui nous entoure de façon décuplée et réagir de façon amplifiée.

Vous pensez être une personne, un entrepreneur ou une entrepreneuse hypersensible ? Alors, vous êtes au bon endroit !

Entrepreneuriat + Hypersensibilité et Introversion = Échecs ou réussite ?

Si vous êtes entrepreneur et hypersensible, vous avez déjà dû avoir affaire à des situations difficiles avec des clients ou associés. Quand on est entrepreneur, que l’on doit gérer sa clientèle, ses collaborateurs et communiquer auprès d'eux, l'hypersensibilité peut vite ressortir. On peut se sentir agressé par certains messages ou par une foule, avoir l’impression que c’est difficile de vendre, de s’exposer, de parler à un public.

Dans l’entrepreneuriat, quand on fait des métiers d’accompagnement, comme coach personnel, coach de vie, coach de développement personnel, coach mindset, coach en spiritualité, etc, on peut, à cause de l’empathie, faire éponge auprès de nos clients. On peut absorber la souffrance des personnes et se faire tirer vers le bas. Il est donc important de savoir gérer ses émotions et son empathie dans son business.

Je suis moi-même entrepreneur et j’ai toujours été introverti et sensible. On me dit souvent que quand je parle face à une publique ou à des clients, que ce soit lors de conférences, d’interventions, de webinaires, etc, que je suis très à l’aise, que j’ai une bonne énergie. Pourtant, hors de la scène, je suis extrêmement calme, discret et timide. Il m’est parfois difficile d’aller vers les gens, je reste en retrait. Je peux avoir du mal dans une foule, etc, car je suis introverti.

On m’a souvent dit que cette introversion était un problème. Les gens ne comprennent pas que l’on puisse être à l’aise sur scène ou pour vendre ses produits à ses clients ou devant un public, mais qu'en dehors de ses situations on est introverti. Le fait est que l’on peut être introverti tous en étant à l’aise quand on fait une conférence ou un séminaire. On peut être un bon entrepreneur, qui sait vendre ses produits et faire une représentation tout en ayant un caractère introverti et une personnalité hypersensible.

Les erreurs à ne pas faire dans votre business !

En tant qu’entrepreneur ou entrepreneuse, hypersensible et introverti, vous devez faire attention à ne pas vouloir changer votre personnalité. Il faut apprendre à se connaître afin d’être heureux et épanoui dans son business et dans sa vie, sans souffrir de votre personnalité sensible et réservée. Vous devez apprendre à vous protéger de l’hyperstimulation quotidienne et de la vampirisation, que ce soit dans votre business, avec vos clients ou dans votre vie professionnelle.

On demande souvent aux introvertis de parler plus, de sortir de leur bulle, mais jamais aux extravertis de se taire. On demande souvent aux hypersensibles d’arrêter de sur-réagir, mais pas aux autres de faire preuve d’empathie pour les protéger de l’hyperstimulation. La société est comme ça, il ne faut pas essayer de la changer.

Si certaines personnes n’acceptent pas comme vous êtes, c’est leur problème. Il ne faut pas changer sa personnalité et son caractère pour les autres. Attention, il ne faut, par contre, pas que ce décalage de personnalité soit une source de conflits quand il y a une incompréhension.

Mes conseils pour les entrepreneurs hypersensibles

Si vous voulez entreprendre un business où vous serez amenés à avoir une carrière où vous aurez du leadership, j’ai quelques conseils pour gérer votre business de façon plus simple et plus saine.

Quand je me suis lancé dans l'entrepreneuriat, j’étais très timide et je suis devenu très à l’aise en public. Je suis passé de quelqu’un de très discret, incapable de parler à des inconnus à quelqu’un qui donne des conférences, qui fait des vidéos sur internet, qui s’adresse à une audience et qui a une responsabilité auprès de clients, de collaborateurs, … J’ai vaincu ma timidité pourtant, je suis toujours le même !

Premier conseil : J’apprends à connaître mon hypersensibilité

En tant qu’entrepreneur hypersensible, il est important de bien vous connaître et de connaître ce qui vous fait réagir. Demandez-vous : “Quels sont mes points sensibles ?”, “Qu’est-ce qui me fait réagir ?”, “Qu'est-ce qui me dérange, m’énerve, m’agace, me crispe ?”, “Pourquoi ça me dérange ?”, Etc.

Beaucoup de personnes qui ne sont pas introverties ne comprennent pas pourquoi il y a des situations où nous aimons voir du monde et d'autres où nous avons besoin de calme, d’être dans notre bulle. Il est donc important de le communiquer, de l’exprimer, que ce soit dans son business, avec ses clients ou dans sa vie personnelle. Il ne faut pas hésiter à s’exprimer et à dire : “le bruit me dérange”, “la foule m’oppresse”, “Il y a trop d’informations d’un coup pour moi”, etc. Si vous communiquez et l'expliquez, la majorité des gens comprennent et respectent votre situation. Si une personne ne respecte pas vos émotions, c'est simplement que vous n’êtes pas compatible. C’est la vie. Il ne faut pas chercher à convaincre.

C’est une des clefs majeures d’un entrepreneur introverti et hypersensible épanoui. Il faut apprendre à s’affirmer et à communiquer. Il est important d’expliquer certaines de vos réactions ou de vos mal-êtres dû à une situation qui vous gêne, car souvent, la personne qui ne les comprend pas peut le prendre personnellement.

Second conseil : Je me protège pour ne pas subir mon hypersensibilité

Connaître et reconnaître les situations qui mettent mal à l’aise, que ce soit dans l’entrepreneuriat ou non, permet d’anticiper et de se protéger. C'est-à-dire d’éviter au maximum ce genre de situation ou d’apprendre à se mettre au-dessus de la situation en ne se laissant pas hyperstimuler. Adaptez votre vie à ce qui vous permet d’être heureux, d’éviter d’être mal à l’aise.

Ma technique pour se protéger quand on est très sensible, c’est une technique de respiration et de visualisation. Je me concentre sur ma respiration et je respire calmement. Quand je suis en dehors de chez moi et que le bruit me dérange, ma solution c’est de m'isoler avec des écouteurs ou un casque insonorisé. Puis je me visualise dans un élément dans lequel je me sens à l’aise. Pour moi, c'est l’eau. Il faut également savoir créer sa bulle pour récupérer. C'est-à-dire prévoir un moment de ressourcement, seul, et l’exprimer auprès de votre entourage, de vos collaborateurs. Ça permet de mieux gérer son énergie et surtout de la récupérer.

Gérer les haters quand on est sensible

L’entrepreneuriat oblige à la gestion relationnelle au niveau professionnel, avec vos clients, associés, partenaires et vos collaborateurs. Ce sont les relations les plus importantes du business, dans votre carrière. Mais il faut aussi arriver à se protéger, à prendre du recul par rapport aux réseaux sociaux.

Quand on est très sensible, il faut t'accepter qu’internet à un mode de fonctionnement ingrat. Il faut arriver à gérer les haters et mauvais commentaires en s’élevant au-dessus de ça et en n’y passant pas trop de temps. On se crée une image du monde qui se forge à travers ce que nous consommons et faisons régulièrement. Il faut donc limiter la consommation des réseaux sociaux et messages négatifs et se protéger pour limiter ses réactions et émotions.

Vous pouvez le faire en ayant quelqu’un qui fait filtre les messages pour vous et qui vous aide à gérer les échanges avec votre audience, tout ça en y étant détaché. Il faut avoir conscience que les haters critiquent tout le monde. Il n’y a rien de personnel.

Mettre des limites avec ses clients, ses collaborateurs et ses associés

Dans votre business, il est important de savoir mettre des limites avec vos clients et vos collaborateurs. Il faut aussi apprendre à se détacher des souffrances de vos clients. Tout ce qui appartient à vos clients leur appartient, notamment lorsqu’on est coach ou thérapeute. Vous devez avoir une empathie, une écoute, mais sans absorber le mal-être envoyé par vos clients. Comment faire si vous absorbez les émotions de vos clients ? Il faut penser à essayer de se protéger et à se régénérer en prenant du temps pour soi.

Il faut aussi mettre des limites avec ses collègues et ses employés. Apprenez à protéger votre temps en les informant de vos disponibilités.

Essayez également d’identifier les profils de clients ou de collaborateurs qui vont être pour vous des déclencheurs de mal-être. Il faut apprendre à les gérer et surtout apprendre à répondre ou ne pas répondre.

Le but n’est pas de mettre des étiquettes, mais de comprendre les modes de fonctionnement des hypersensibles, des introvertis et du monde qui les entoure.

Vous voulez apprendre à mieux vous connaître ? Vous souhaitez trouver votre place et votre voie ? Regardez cette vidéo de formation offerte...