15 min read

L'Escape Plan : 7 étapes pour prendre votre indépendance et gagner votre liberté (de salarié à entrepreneur)

L'Escape Plan : 7 étapes pour prendre votre indépendance et gagner votre liberté (de salarié à entrepreneur)

Vous voulez sortir du salariat, être à votre compte ? Vous voulez vous reconvertir dans l'entrepreneuriat ? En indépendant ou avec une petite entreprise ? Voici le plan…

Il paraît évident que si vous voulez vous lancer, il vous faut un plan, des étapes, des deadlines et surtout une stratégie pour suivre le bon fil conducteur ! Je l’ai appelé « L’Escape Plan » et le voici…

Vous devez sûrement pas mal de questions :

Garder ou quitter mon job ? Quand faire la transition ?
Combien de temps ça va prendre pour me payer et en vivre ?
Quoi proposer ? Quelle idée ?
Comment savoir si c’est viable ?
Comment avoir rapidement des clients ? Comment vendre ? Se vendre ?
Comment s’en sortir avec l’administratif ?

Et bien d'autres...

Voici les étapes pour vous apporter de la clarté :

Avant de commencer, je me présente rapidement :

Johann Yang-Ting, j'ai lancé ma première activité en 2008 pendant mes études, où j'ai commencé en tant que freelance/consultant en digital à une époque où les entreprises ne comprenaient pas l'intérêt d'exploiter les réseaux sociaux...

À la fin de mes études, je suis passé à plein temps sur mes projets et depuis je vis à 100% de mes activités : consulting, web, conférences, formations, investissements etc.

Je me suis lancé avant tout pour être libre : Voyager, gérer mon agenda comme je veux, créer sans limite... Et depuis plusieurs années j'aide aussi ceux qui se lancent à vivre réellement de leur business, s'épanouir et s'accomplir en cohérence avec leurs valeurs et leur bien-être à travers l'écosystème Gamentrepreneur.

Si mon activité principale est basée sur le consulting, la formation et la conférence auprès de dirigeants, entrepreneurs établis et entreprises, je propose également des accompagnements pour ceux désireux de se lancer à leur compte.

Ayant énormément de sollicitations et questions, j'ai décidé d'écrire cet Escape Plan de façon simple pour donner à tous ceux qui veulent se lancer, et le faire bien :

1- La décision initiale (Garder ou pas son emploi et comment gérer les ressources : temps/argent) :

Si aujourd’hui vous êtes salarié, la vraie question à vous poser est :

Quelles sont mes ressources ?

Si vous quittez votre job, pouvez-vous assurer vos besoins sans sources de revenus  (Chomages, économies…) ? Pendant combien de temps ?

Vous n’avez pas de job salarié, vous n’avez rien à perdre et du temps… Encore là, soyez réaliste sur vos ressources : Avez-vous besoin d’un mi-temps pour assurer vos factures ou pouvez-vous le faire à plein temps ?

En gros, combien de mois de ressources avez-vous devant vous selon votre situation ?

Il est tout à fait possible de se lancer en parallèle d’un job, l’essentiel étant d’être réaliste sur vos ressources.

Combien de temps ça va prendre ?

Il est difficile de dire au bout de combien de temps on peut en vivre.

Ça peut aller vite, on peut avoir des clients en 1 mois en indépendant, ça peut prendre 2 mois, 3 mois, 6 mois… D’expérience, vous pouvez aussi vous dire et vous engager à : « J’en vivrai à partir de : Fixer une deadline ! »

Certains de mes clients attendent d'avoir assez de revenus sur le business avant de quitter leur emploi... D'autres font le grand saut directement... Sincèrement, ça dépend de vous et ce choix vous appartient ! Les seules règles sont celles que vous créez !

À la fin de mes études, je ne vivais pas encore de mon business. J’allais avoir un prêt étudiant à rembourser l’année suivante… Je me suis donc donné 6 mois pour en vivre ! Et il n’y avait pas tous les moyens de communication ni l’accès à l’information pour éviter plein d’erreurs comme on a aujourd’hui… 4 mois après je partais à New York en Digital Nomad et commençais à vivre mon rêve...

Décidez combien de temps vous vous donnez ! Mettez-vous une deadline et calculez vos ressources :

De combien avez-vous besoin pour vivre ? Que préférez-vous pour l’assurer ?

Sortez de la posture "Combien d'argent ou de temps il faut ?" Mais :

"Combien d'argent et de temps je décide d'attribuer à ce projet !"

Vous commencez à penser comme un entrepreneur...

2- Surmonter les peurs, risques et perfectionnisme :

Le plus gros risque est de perdre du temps ! Notre temps est limité... L'argent ça va ça vient... Le temps perdu est perdu à jamais : Perdre du temps à tourner en rond, à hésiter, à mal faire les choses (réinventer la roue).

D'ailleurs, plus j'évolue dans les affaires, plus je réalise à quel point la priorité est le TEMPS !

La perte de temps vient de l'indécision et du manque d'informations (ignorance) : Ne pas savoir gérer son argent, ne pas savoir vendre, ne pas comprendre comment fonctionne une entreprise, ne pas suivre les bonnes étapes (en sauter ou vouloir courir avant de savoir marcher).

Perdre du temps, c'est retarder la courbe d'apprentissage, plus vous commencez tard, plus les résultats arriveront tard, logique...

Les bases sont simples mais mal enseignées... On tombe dans le "C'est facile et rapide, voici la formule pour devenir riche en 30 jours !" et l'opposé : "Devenir indépendant c'est la précarité assurée pendant 3 ans !"  

Arrêtez d'écouter ça ou d'attendre qu'on vous donne l'autorisation ou des limites ! Vos résultats dépendront de vous...

De mon expérience, pour avoir quand même des statistiques sur les réussites et échecs, les plus grosses erreurs sont :

  • Faire trop compliqué et se disperser : Vous devez faire simple !
  • Sauter des étapes : Griller les ressources en construisant des fondations bancales
  • Abandonner trop vite : à la première difficulté !
  • Vouloir avoir toujours raison : Vos clients et le marché auront raison !
  • Courir après toujours plus de raccourcis et d'opportunités au lieu de rester focus sur les étapes clés
  • Ne pas développer de vraies compétences (juste suivre des outils et tendances) : vente, marketing, organisation, finances etc.
  • Se lancer dans une activité ou un business qui ne correspond pas à la personne (plus grand classique)

En fait, c'est okay de faire des erreurs, de se planter, que ça prenne du temps... Le souci est quand ça n'ouvre pas à un réel apprentissage et une lucidité sur l'importance des bases corrélées à son intuition (y croire) et la cohérence avec sa voie (mission de vie).

Quand j'ai démarré, je m'étais mis en standard d'entrée que je refusais d'être en précarité ma première année d'entrepreneuriat, j'avais un prêt à rembourser et l'égo d'un BAC+5 qui voyait ses amis signer des CDI bien payés ! J'ai trouvé des moyens de vivre très bien en quelques mois. Je vis pleinement et à 100% de mes business depuis 2012 ! Malgré les hauts et les bas, je me suis toujours payé, et j'ai toujours payé mes salariés et prestataires !

Mais si vous hésitez encore à vous lancer ?

Aussi, quel est le prix de rester dans votre job ou une situation plus moins confortable où vous avez l'impression de passer à côté de votre vie ? Si vous lisez ça, je suis certain que vous n’êtes pas pleinement épanoui à l’heure actuelle, que vous aspirez à plus grand…

Le besoin de sécurité est humain, mais le besoin de liberté est aussi important !

L'entrepreneuriat n'est pas une voie de sécurité, je préfère être honnête. Votre liberté, vous allez la payer au prix de votre responsabilité !

Je me sens libre depuis plus d'une décennie, mais j'accepte que je dois constamment me remettre en question, ne pas attendre que ça tombe du ciel, me réinventer, évoluer, m'entourer, prendre des risques... C'est le prix à payer ! Mon salaire tombe tous les mois, mais ça dépend à 100% de moi ! Si le matin je ne pars pas en "conquête" et me laisse aller trop longtemps, je sais que je suis "mort" en quelques semaines ou mois...

Mais honnêtement, je n'ai pas eu l'impression de travailler tant que ça en 10 ans, la raison est que j'aime ce que je fais, je ne compte pas mes heures :)

Si vous sentez aujourd'hui que quelque chose vous appelle, c'est MAINTENANT ! Ce ne sera jamais le bon moment : "Je suis trop jeune !" "je n'ai pas d'expérience" "Je suis trop vieux !" Vous aurez toujours des raisons d'être trop ou pas assez...

Dans la vie, nous regrettons davantage ce que nous n'avons pas osé, que les risques qu'on a pris !

Tout ce que je peux dire, c'est que la majorité des personnes qui ont enfin osé se lancer me disent "J'aurais dû le faire plus tôt", voici ce qu'il s'est dit avec ma communauté de clients lors d'une réunion :

Votre activité sera toujours en évolution et vous continuerez d'apprendre ! Plus tôt vous commencez, plus vite vous vous accomplissez ! Commencez et tout va bien se dérouler...

La phobie administrative :

Si vous débutez, ne commencez pas à vous prendre la tête avec ça... Prenez un statut de microentrepreneur (anciennement autoentrepreneur), cochez les cases et vous pouvez facturer en quelques jours...

Je recommande d'ailleurs de poser les bases du business et avancer assez pour que le plus gros problème soit de créer la structure car vous avez déjà des clients prêts à vous payer (là vous irez vite et serez motivé). C'est facile de créer une entreprise (la structure sur papier), l'enjeu est qu'elle soit profitable et tienne dans le temps !

L'un de mes clients récents a courru créer son statut alors qu'il avait une dizaine de personnes déjà prêtes à payer pour son service, c'est ça que je vous souhaite !

Vous aurez largement le temps de vous prendre la tête après quand vous gagnerez de l'argent... Chaque chose en son temps !

Le bon moment ? Crises, saturation des marchés etc.

Le bon moment n'existe pas ! Il y a toujours des opportunités, si vous respectez la suite, à vous de trouver justement ces besoins, problèmes et donc opportunité dans le monde d'aujourd'hui.

Être entrepreneur, c'est être à l'écoute, trouver des solutions, observer, faire preuve de créativité et de proactivité !

Vous serez toujours amené à vous adapter. Tout marché évolue ! Le tout étant d'avoir les compétences et gagner en expérience pour les traverser (la fameuse courbe d'appentissage).

J'ai commencé dans la crise de 2008, j'en ai vu passer des crises... D'ailleurs celle de 2020 a permis à beaucoup de se lancer...

Ce n'est jamais le bon moment, c'est toujours le bon moment ! Ce choix vous appartient !

3- Comment trouver LA bonne idée de business ?

L’idée ne vaut rien, elle évoluera ! Tout le monde a des idées, seule l'exécution compte !

Soyez dans un état d’esprit : hypothèse/test/validation !

Il y a une infinité d’idées de business, d’opportunités… L'erreur serait d'attendre qu'on vous dise "Ça, c'est bien, fonce !" et que vous vous lanciez pas intérêt plutôt que par réelle envie d'apporter quelque chose...

Partez plutôt de la fin :

  • Qu’aimez-vous faire ?
  • Quel problème aimez-vous résoudre ?
  • Quels sont vos plus gros talents ?
  • Que savez-vous vous faire qui rend la vie des gens meilleure ?
  • Quel problème avez-vous ? Peut-être qu’une solution mérite d’être créée car d'autres personnes aimeraient aussi la solution à ce problème ?
Une bonne idée de business c'est une solution à un problème pour laquelle un groupe de personnes est prêt à payer !

C'est rare de réussir à créer un besoin ou un désir, tout business répond à un problème (besoin ou désir profond de la psychologie humaine).

C'est aussi simple que ça...

La différence se fera dans la façon de résoudre le problème (la solution, soit l'offre), la cible (clients qui ont le problème) et la rencontre entre les deux.

Quand j'ai débuté, je n'avais pas grand-chose, à part :

  • Envie de donner plus d'accès à l’éducation que je n'avais pas eu
  • La capacité à faire de l'inbound marketing (contenu et attraction) et voir les opportunités du Digital Marketing
  • L’organisation et la discipline

J'ai donc proposé des prestations aux entreprises pour se mettre au marketing digital. J'ai aussi utilisé mes compétences pour partager des conseils sur un blog, puis Youtube et les réseaux sociaux. J'ai fait quelques prestations (contrats) auprès de structures (Done for you). C'était la débrouille !

Peu à peu, j'ai plein de personnes qui me demandaient conseil sur l'organisation, la gestion du temps, la productivité etc. car mes sites commençaient à avoir des visites. J'ai donc apporté des solutions à ces problèmes avec des formations, des outils, des frameworks...

J'ai démarré avec ce que j'avais : Mon cerveau et mes compétences !

Et si vous pensez ne pas être légitime ?

Vous avez déjà des expériences, des compétences, eu des responsabilités etc. Aussi, ce sera à vous de faire vos preuves.

Encore la fameuse courbe d'apprentissage !

L'erreur serait de vous enfermer tout de suite dans une étiquette ou une case : coach, consultant, thérapeute, vendeur de..., freelance en... , entreprise de...

Commencez déjà par :

  • Quels problèmes voulez-vous résoudre et qui a ces problèmes ? (Soyez spécifique)
  • Ces personnes sont-elles prêtes à payer pour résoudre ce problème ? Le font-elles déjà ?
  • Suis-je passionné pour vraiment me lancer dans la résolution de ce problème ?

Vous devez être passionné, il doit y avoir un marché et un réel potentiel économique !

Et si vous pensez "Mais il y a déjà de la concurrence !"

Tant mieux ! C'est qu'il y a un marché !

Comment savoir si l'idée est viable ?

Réponse : Des gens achètent !

Dès que vous avez plusieurs clients qui paient, c'est viable !

C'est la seule réponse possible et valide !

Ma philosophie des affaires c'est d'aller rapidement confronter votre "idée" au marché et VENDRE ! C'est ce qu'on va voir avec la création de l'offre...

4- Quoi vendre ? La bonne offre...

Un business existe parce qu'il y a des clients qui paient.

Pas de client, pas de business !

Qu'est-ce que les clients achètent ? UNE OFFRE ! Une proposition de valeur.

Ça a de la valeur pour eux, donc ils paient pour recevoir cette valeur !

Quoi vendre ?

  • Vous pouvez vendre vos compétences en indépendant et là vous n’aurez pas de limite !
  • Vous pouvez transmettre votre savoir : en direct (face aux personnes) ou packager dans un livre ou un format numérique qui sera distribué à l'infini.
  • Vous pouvez vendre vos services, "faire pour" vos clients (prestation) ou "faire avec" vos clients (accompagnement) soit le "done for you" ou le "done with you".
  • Vous pouvez vendre des produits physiques, dans une boutique réelle ou en ligne.
  • Vous pouvez créer un outil, une application, un système...
  • Vous pouvez vendre de la publicité et de la visibilité à des marques (placements de produits si vous avez de l'audience, affiliation, recommandations...)

Il y a plein de choses qu'on peut créer et vendre... Tant que ça résout un problème et répond à une vraie demande !

Quand et comment créer l'offre ?

Commencez simple, avec ce que vous avez !

La pire erreur serait de s'enfermer dans une grotte à travailler sur un produit, investir du temps et de l'argent, et le lancer plusieurs mois après en priant que ça fonctionne !

  • Vous pouvez créer un prototype si c'est un produit.
  • Vous pouvez prévendre avant de créer si c'est un service ou du digital.
  • Vous pouvez proposer directement vos services sur-mesure et ajuster en fonction des premiers clients.

En gros, vous pouvez vendre :

  • Avant de créer
  • En même temps que vous créez
  • Et continuer à créer/améliorer/développer avec les feedbacks clients

Acceptez que le développement de votre offre représente une phase d'apprentissage durant laquelle il ne faut pas attendre pour la confronter à vos clients ! Vos clients seront la principale source de "recherche et développement" pour peaufiner votre offre idéale ! Soyez à l'écoute !

Le marché aura toujours raison ! Vous aurez raison si le marché achète ;)

Encore aujourd'hui je continue d'affiner et améliorer mes offres et en créer de nouvelles. J'utilise exactement les conseils ci-dessus !

Mais où et comment trouver ces fameux premiers clients ?

5- Comment trouver ses premiers clients


N'oubliez pas la base :

Vos premiers clients vont payer car ce que vous proposez a de la valeur pour eux ! Ils doivent donc :

  • Comprendre rapidement ce que ça leur apporte
  • Y trouver un intérêt et des bénéfices
  • Être au courant que votre solution existe et va résoudre leur problème
  • Vous faire confiance ! (Ben oui !)

Cela vous aide donc à définir vos priorités et vous poser les bonnes questions :

  • Comment faire en sorte qu'ils comprennent rapidement l'intérêt et les bénéfices pour eux ?
  • Comment s'adresser aux bonnes personnes et où sont-elles ?
  • Comment être crédible et prouver que la solution est bonne pour eux ?

À partir de ça, vous pouvez partir en quête de vos premiers clients !

Exploitez :

  • Votre réseau
  • Les réseaux sociaux
  • Les événements où sont vos clients
  • La prospection directe (ça s'apprend)
  • Les lieux (canaux) où sont vos clients

Au début, il va falloir y aller avec le couteau entre les dents ! Les premiers clients ne viendront pas par magie ! La bonne nouvelle est que le plus dur est d'avoir les premiers...

Chouchoutez vos premiers clients et soyez à l'écoute, ils vous aideront à affiner le message, la communication et l'offre pour être plus impactant pour attirer vos futurs clients.

Vous pourrez alors passer à des stratégies marketing plus poussées...

En général, quand vous respectez bien les règles de simplicité, clarté et bénéfices pour vos clients, la tâche est plus facile.

Et après vous pourrez-vous développer !

6- Développez le business jusqu'à en vivre

Pour en vivre, votre business doit dépasser la zone d'équilibre, donc de rentabilité (les bénéfices - les charges) pour faire simple.

Il est important de savoir combien il vous faut pour vivre !

Supposons que vous avez besoin de 2000€ par mois pour  vivre, cela signifie que votre entreprise doit générer minimum cela en bénéfice si vous êtes microentrepreneur (en faisant attention aux charges fiscales et sociales, prenez-le en compte dans les calculs de rentabilité).

Avec une société, c'est un peu plus compliqué, car vous devez vous verser un salaire soumis à des charges, nous n'allons pas entrer dedans dès maintenant, faisons simple...

L'idée est de vous fixer un objectif :

Combien devez-vous gagner chaque mois pour estimer que vous pouvez officiellement en vivre ?

Cet objectif vous permettra d'être réaliste sur le nombre de clients dont vous avez besoin. Supposons que vous voulez gagner 5000€ par mois pour commencer à en vivre tout en assurant vos charges, cela demande :

  • 100 clients à 50€
  • 10 clients à 500€
  • 5 clients à 1000€
  • 2 clients à 2500€

Vous remarquerez que plus les tarifs sont bas, plus il faut du volume.

Cela dépend bien entendu du type d'offres que vous proposez.

Le fait de poser cela peut vous aider à dédramatiser les objectifs financiers et savoir où mettre vos efforts, tout en sachant comment positionner vos prix.

"Je sais qu'il me faut x clients chaque mois minimum, je fais ce que j'ai à faire pour !"

De mon expérience, il n'est pas très compliqué d'atteindre ces résultats en indépendant à condition de respecter toutes les étapes précédentes !

Votre business deviendra viable quand vous pourrez assurer une récurrence mois après mois...


7- Préréniser : La route vers la liberté et l'indépendance...

Quand mes clients arrivent à ce stade, la plus grande peur est :

Comment garantir que je pourrai faire ça tous les mois, et me développer ?

Alors là, c'est un autre sujet !

Et généralement je leur donne les premiers outils pour prendre leur envol, et je les retrouve après à un autre niveau avec des problématiques de "trop de clients", "scalabilité", "structure", "recrutement", "marketing plus avancé"...

N'oubliez pas ce que j'ai dit au début : l'insécurité fait partie du Game, et avec l'expérience vous apprendrez à piloter à plus haut niveau.

Ne vous souciez pas trop de l'après, focalisez sur chaque étape et ne passez pas à la suivante avant d'avoir validé que votre offre a un potentiel économique.

C'est okay au début que ça soit un peu chaotique et variable.

Voici ce qu'il est important de faire au stade où on commence à avoir suffisamment de clients :

  • Fidéliser ses clients et les faire revenir (au lieu de courir après des nouveaux)
  • Trouver, optimiser et processer sa stratégie d'acquisition clients pour en avoir plus
  • Améliorer sa stratégie et force de vente pour avoir plus de prospects qui deviennent clients (évitez l'effet passoire)
  • Continuer des actions de visibilité pour toucher plus de monde (sans oublier ses clients)
  • Forger sa réputation avec ses clients : bouche à oreille, témoignages, recommandations etc.

Ce n'est que le début, l'aventure n'est jamais finie :)

Le plus difficile est de trouver sa place, son offre (et unicité), son positionnement sur le marché et son message. Quand cela s'aligne, on peut capitaliser dessus et réinvestir pour acquérir plus de clients réguliers.

Quand vous atteindrez un "plateau", c’est-à-dire que vous aurez soit pas assez de temps/ressources pour répondre à la demande ou une stagnation du chiffre d'affaires, c'est là qu'on passera en : optimisation, scalabilité, recrutement, systèmes pour augmenter la rentabilité etc. Mais ça, c'est à un autre niveau, le niveau L.E.V.E.L. U.P.

Voilà pour l'Escape Plan ! Vous avez les étapes !

Forcément, il y a plein de détails et éléments dans chacune de ces étapes, et il sera compliqué de tout mettre dans un article. Au moins, vous savez où vous allez et ce qui vous attend !

Si vous voulez être guidé, accompagné tout en vous formant pour réussir chacune de ces étapes, vous pouvez rejoindre le Game !

Nous avons accompagné des centaines de personnes à se lancer ces dernières années ! D'ailleurs, vous pouvez voir plein de témoignages ici...

Vous aurez vraiment tout ce qu'il faut pour vous lancer :

  • Les fondamentaux et les compétences (argent, vente, marketing, état d'esprit entrepreneur, gestion...) de façon simple et claire.
  • Les modèles et stratégies (pour ne pas réinventer la roue, tout en comprenant comment faire) pour trouver votre offre et avoir vos premiers clients
  • Les supports (frameworks) pour faire le tri dans vos idées et (avec un filtre) faire sortir les réels potentiels
  • Les scripts et étapes pour aborder vos futurs clients et vendre (tout en expliquant comment faire car je veux vous rendre autonomes)
  • Le fil conducteur à suivre avec des points de validation pour être certain que chaque étape a été bien faite (avec des feedbacks pour ne pas vous laisser partir dans une mauvaise direction
  • Une communauté et un accompagnement sur-mesure pour ne pas vous laisser seul, vous pousser, vous soutenir, vous donner des retours expérimentés et garantir que vous soyez sur la bonne voie en cohérence avec qui vous êtes !

Vous avez toutes les informations sur Gamentrepreneur Start ici...

Pour plus de conseils, retrouvez-moi sur les réseaux :

Tous nos programmes d'accompagnement sont ici : https://academy.gamentrepreneur.com/

Le catalogue de formations en ligne par thématiques : https://academy.jyangting.com/