Ebook or not ebook ?

On assiste depuis quelques années à l’explosion des livres électroniques et des e-readers comme le Kindle d’Amazon, le Sony Reader, le Cybook…et dernièrement le Fnacbook. Les tablettes tactiles elles aussi permettent la lecture des ebooks comme la Samsung Galaxy Tab et l’iPad d’Apple. De nombreuses plateformes proposent la vente de ebooks : Amazon, Fnac, ainsi que d’autres sites spécialisés.

Etant étudiant, je devais tout le temps me balader avec mes livres, mes cours, mes polycops et ça devenait de plus en plus encombrant. Il y a 5 ans j’étais l’un des premiers à avoir un « ultra portable », il y a 3 ans j’avais acheté mon premier netbook pour prendre mes notes de cours dessus. Tout le monde me disait que c’était trop petit, pas pratique et juste pour se la péter. Moi ça ne me dérangeait pas je pouvais avoir mes documents et mes cours avec moi partout où j’allais avec une bonne autonomie. 1 an après tout le monde dans l’amphi en avait un… Quel est le rapport ? Tout simplement que juste une minorité des gens sont sensibles aux innovations, les autres restent longtemps septiques et attendent que ça devienne un effet de masse…et les ebooks en font parti.

Alors ebook ou pas ? ?

En bon geek que je suis, toujours à la recherche d’innovations, j’ai craqué pendant mon séjour d’étude à Berkeley en Californie l’été 2010 pour le Sony Reader Touch Edition. Pourquoi ? J’étais limite en poids avant de prendre l’avion à l’aller et je devais encore acheter des livres et polycopiés pour les cours (que je souhaitais conserver), le retour s’annonçait donc compliqué. La situation devenait pénible et j’en avais marre de m’encombrer. En plus je ne suis pas un grand fan de la lecture sur l’écran d’ordinateur.

J’ai donc décidé de me prendre un Reader pour transporter et lire mes livres sur un support confortable et leger. Il faut avouer que l’encre électronique offre un rendu très impressionnant proche d’un livre classique. La plupart des livres qui sortent actuellement sont disponibles au format physique et électronique. Le format électronique coute généralement 20% moins chère et est disponible en format epub ou pdf. L’autonomie est généralement très très longue (1 semaine ou plus). Il est possible de stocker énormément de livres : 3500 livres pour 4Go, mais bon…vous pensez bien qu’il est inutile d’avoir autant de livres, le stockage peut être donc utilisé pour des MP3, des photos ou des documents plus lourds.

Bizarrement le reader m’a redonné le gout de lire, certainement par la facilité à trouver et transporter les livres sur un petit support. Par contre les readers montrent vite leur limite lorsqu’il s’agit de lire des pdf plus lourds, notamment ceux qui contiennent des images. Moi qui espérait pouvoir lire des bandes dessinées, des magazines et des articles numérisés, j’étais bien déçu, le reader convient principalement aux livres, les documents plus lourd sont quasi illisibles. Aussi je rencontrait quelques difficultés à lire dans les endroits peu éclairés, j’utilisais donc une petite lampe pour livre.

Comme l’usage devenait limité j’ai revendu mon reader et je me suis tourné vers l’ipad. Plus d’encre électronique et d’effet papier. Mais au final le rendu sur « iBook », l’application de lecture de livre sur l’iPad, est très agréable. Le retro-éclairage permet de lire en toute condition et l’animation pour tourner les pages donne la sensation de lire un vrai livre. Les PDF sont très agréables à lire et là plus de problème de ralentissement et de plantage, je zoom, dezoom, change de page sans problème. J’avais enfin trouvé le support idéal pour lire mes livres et mes documents. Bien entendu l’iPad fait plein d’autre chose, mais concernant la lecture de livres électronique je lui donne 10/10.

En conclusion, je dirai que ceux qui cherchent à lire uniquement des livres (textes purs) les readers permettent de se rapprocher le plus possible d’un rendu papier. Par contre si vous cherchez à lire des documents plus lourds comme des pdf, magazines, images… en plus des livres, une tablette tactile sera plus adaptée (j’ai donné l’exemple de l’iPad que j’ai pu tester mais les autres tablettes doivent donner un résultat plutôt similaire).

Si le marché de l’ebook n’a pas encore explosé, les opportunités sont très grandes, cependant les prix du marché restent encore trop élevés. Les plateformes proposent de plus en plus de livres électroniques mais les prix ne baissent pas pour autant. Aussi on préférera bien souvent avoir un bon livre entre les mains pour apprécier sa valeur, son odeur et son toucher, plutôt qu’un fichier électronique. Personnellement, si je prends de plus en plus de livres en ebook pour faciliter ma mobilité (principalement les livres d’apprentissage), il m’arrive toujours d’acheter des fictions en librairie. Après je les offre à des proches, je les revends ou j’en fait tout simplement un don.

Je pense que les livres sont loin de mourir et que le papier à encore de beau jour devant lui, rien ne remplacera la valeur et la personnalité des livres ! L’ebook sont pratiques : avoir toute sa bibliothèque, ses documents et ses cours dans le sac à dos ça allège la vie, mais ils ont encore leurs limites.

Et vous alors ? Plutôt livre classique ou ebook ?

About The Author

Johann

Business coach et consultant marketing, vous aide à développer votre savoir-être et votre savoir faire pour vous accomplir en tant qu'entrepreneur.