5 min read

CHARGE MENTALE ET RUMINATIONS : Comment s'en débarrasser ?

Ma méthode pour canaliser ses idées et arrêter de constamment ruminer afin d'avancer avec des idées claires.
Se débarrasser de la charge mentale et de la rumination

Comment en finir avec la charge mentale, l'anxiété et les ruminations qui sabotent votre cerveau ? Vous avez tendance à vous prendre la tête ? Trop réfléchir ? Voici comment en sortir...

Qu'est-ce que la charge mentale ?

La charge mentale avec le déluge d’idées, de pensées, le fait de ruminer constamment jusqu’à ne pas en dormir et de ne jamais réussir à mettre son cerveau en pause… Ça vous parle ?

Si c’est le cas, j’ai un message très très important pour vous…

Si vous êtes souvent en charge mentale à beaucoup réfléchir, ruminer, avoir trop de pensées envahissantes et idées sans parvenir à les canaliser et les structurer…

Je vous rassure, vous êtes loin d’être seul et surtout, si on vous a souvent dit :

« Arrête de te prendre la tête »
« Sois plus dans le présent »
« Sors du mental »
« Arrête de penser »…

Vous savez que dans la pratique ça ne marche pas comme ça…

Déculpabilisez ! Vous pouvez en faire une force :

En réalité, je vais aller contre-courant mais le fait d’avoir beaucoup de pensées, d’idées et de beaucoup réfléchir est une bonne chose… Uniquement si on arrive à en faire quelque chose d’utile, constructif, à canaliser et surtout ne plus en souffrir.

Comment se débarrasser de toutes ses pensées ?

Je vais vous dire comment en finir avec cette charge mentale….

Quand j’ai décidé de lancer la toute nouvelle version de la Méthode F.A.S.T., ce n'était pas uniquement pour résoudre les problèmes d’apprentissage et mémorisation… C’était avant tout pour exploiter, canaliser et structurer les pensées, les idées et les informations.

Depuis maintenant plus d’une décennie que j’aide des entrepreneurs et porteurs de projets à gagner en clarté, agir plus en cohérence avec eux-mêmes, en conscience et focus… J’ai réalisé que la charge mentale était le problème qui revenait le plus souvent !

Comment savoir si on est en surcharge mentale ?

La charge mentale se manifeste de plein de façons, notamment dans un cercle vicieux :

La peur de manquer des opportunités : Rater une idée, une information, une opportunité… Ce qui pousse à enchaîner plein de projets, partir dans tous les sens et même se disperser, hélas souvent en n’allant pas jusqu’au bout !

La tendance à être anxieux pour le futur (sentiment d’insécurité et inquiétude pour l’avenir) et le passé qui se rejoue en boucle : « ce que j’aurais dû dire, faire… » pour chaque situation. Vous n'êtes pas pleinement présent !

Le syndrome de l’imposteur avec l’impression qu’il nous manque toujours une compétence, une information, une pièce du puzzle pour pouvoir progresser…

Ça finit en perfectionnisme : la fausse procrastination où on n’avance pas car il y a à la fois trop d’opportunités et de possibilités, tout en ayant l’impression que ce ne sera jamais assez bon car on ne cesse d’avoir des idées qui s’ajoutent…

Nous entrons alors dans une suranalyse, surintellectualisation, surjugement… souvent stérile et épuisante, alors que 80% des fois ce n’est pas utile…

Et on se prend tellement la tête qu’on part en quête de réponses, d’informations… Qui génèrent encore plus d’idées, pensées… Ça ne finit pas ! On n’arrive jamais à finaliser le projet…

Votre curiosité et créativité débordantes (qui sont des qualité) sont devenues un calvaire quand il s'agit de structurer votre consommation de contenus et informations ?

Le vrai problème n’est pas d’avoir un surplus de créativité et de pensées, le problème est de ne pas savoir les gérer !

Comment gérer nos pensées ?

J’ai appris cela assez tard, car je suis, peut-être comme vous, quelqu’un qui réfléchit beaucoup trop, qui se prend la tête !

Mais je prends cela comme un cadeau !

J’aime être créatif, avoir plein d’idées, de projets… Seulement, je n’ai que 24H par jour, comme tout être humain…

C’est trouver l’équilibre entre : créativité, réflexion, action et récupération !

Comment trouver cet équilibre et ne plus se laisser embarquer dans cette spirale ?

Nous avons tous environ 60 000 pensées par jour, les conseils « Stopper le mental » sont bateaux et ne vont pas assez en profondeur…

En réalité, il faut comprendre que :

Ces pensées vont générer des émotions, qui vont créer des états, qui vont nous pousser à prendre des décisions et agir…

Et ces décisions et actions provoqueront des résultats que nous allons analyser, juger, et ainsi créer de nouvelles pensées…

Ainsi va le cycle !

Sachez que :

Vous n’êtes pas vos pensées, ni vos idées…

Vous n’êtes pas 60 000 personnes, il y a donc déjà une désidentification à faire de vos pensées, états et émotions…

Vous n'êtes ni une pensée, un état ou une émotion... Vous les ressentez !

On comprend donc (pour faire simple ici) que nous devons dans un premier temps aller à la source de ces pensées :

Le problème n’est pas de penser, c’est la nature de ces pensées et leur répétitivité.

Si vous parvenez à mieux « appréhender » ces pensées (le vocabulaire est difficile car on ne les « gère » pas vraiment des pensées, comme on ne gère pas des émotions, ça nous traverse), vous parvenez à mieux les comprendre et en tirer des compréhensions de vous-mêmes, de vos blocages, vos peurs, vos désirs, vos envies… Mais aussi des clés pour mieux vous canaliser.

Certains protocoles permettent de mieux comprendre des pensées et ne plus les laisser se stocker et nous plomber : le cerveau n’est pas fait pour tout stocker !

Tout comme les idées, les informations, les projets… Nous créons de la charge mentale quand nous les stockons et le faisons tourner en boucle, c’est ce qu’on appelle ruminer.

La meilleure astuce est d’utiliser un protocole d'écriture, prise de notes en conscience et de captation + « canalisation » des pensées et idées pour les diriger vers le bon endroit.

Ainsi, vous ne faites pas que penser, vous générez des idées qui vont sortir et que vous allez faire mûrir et passer dans un processus pour en faire des « choses constructives ».

C’est pour cela que je n’aime pas la « pensée positive » et privilégie la « pensée constructive ».

En résumé, s’il y a un travail de fond (thérapie) sur les pensées répétitives qui vous plombent (certaines méritent vraiment un traitement plus poussé), la majorité de vos pensées et idées nécessitent avant tout un « filtre » au lieu de tout de suite vous lancer dans des actions non réfléchies ni mûries.

Au lieu d’avoir une idée, une information, qui vont s’accumuler dans votre tête et qui va vous faire arrêter votre « focus » du moment et vous disperser sur autre chose, vous la stocker dans votre deuxième cerveau et pourrez en faire de belles choses par la suite !

Canaliser et structurer vos pensées, idées, informations, connaissances… Ne consiste pas à taire votre créativité et votre intuition, cela consiste à la rendre constructive et plus utile.

Vous n’êtes plus dans la lourdeur, l’accumulation de tout ce qui arrive dans votre cerveau, ni la prise de tête, la sur-analyse et le sur-jugement !

Vous êtes dans la légèreté, le constructif et la clarté !

C’est pour cela que j’ai créé la Méthode F.A.S.T. !

Qu'est-ce que la méthode F.A.S.T. ?

Cette méthode répond aux besoins d’apprendre, progresser et évoluer certes, mais aussi de « foutre la paix » à son cerveau dans le traitement et l’acquisition d’informations, pensées, idées

Mon processus d’apprentissage et de créativité est aussi basé sur ça :

Pensées, idées, informations, connaissances…Tout ce qui me traverse est :

Filtré pour en déterminer la pertinence et l’utilité ; et donc le traitement,

Puis passé dans un processus de captation, maturation, développement puis planification pour le transformer en projet, compétence ou simplement culture.

Vous voulez commencer à mettre en pratique la méthode F.A.S.T. pour gagner en clarté, légèreté et progresser de façon plus structurée ?

Vous avez les informations ici. :