7 faits sur l’entrepreneuriat, l’argent et le marketing non populaires et mal acceptés (surtout en France)

7 faits sur l’entrepreneuriat, l’argent et le marketing non populaires et mal acceptés (surtout en France)

7 faits sur l’entrepreneuriat, l’argent et le marketing non populaires et mal acceptés (surtout en France) qu’on peut comprendre qu’une fois les deux pieds dedans  :

Il y a le fantasme et la réalité du Game.

Il y a ce que les perroquets et les singes répètent sans expérience et le terrain. 

Il y a la vision déformée de la liberté et la réalité de la responsabilité.

Voici les faits : 

Vos clients sont (seront) rarement ceux qui interagissent le plus sur les réseaux sociaux, d’où l’intérêt de ne pas faire des vues, likes, commentaires etc. Un indicateur de performance direct sur les ventes (c’est juste bon pour l’égo). Concentrez-vous sur toutes les étapes de votre flow, funnel, process, pipeline, (appelez -le comme vous voulez) de vente, ainsi que des conversions à chaque étape.

Le gratuit n’a pas de valeur : quand vous faites des cadeaux et donnez beaucoup gratuitement, ça dévalorise ce qui est donné et réduit l’engagement de celui qui reçoit. Donc soyez au clair sur ce que vous donnez et ce qui a vraiment de la valeur. Le gratuit est une stratégie payante que quand elle est bien faite. 

Plus vous augmentez vos tarifs, moins vous avez une clientèle pénible. Vous pouvez avoir une clientèle exigeante (et c’est bien) mais les « relous » sont souvent majoritairement ceux qui paient le moins. 95% des problèmes (litiges) de SAV que nous avons viennent de montants à moins de 100 euros… 4% entre 100 et 500 euros… 1% entre 500 et 2000 euros… 0% à plus de 2000 euros. Je ne vous parle pas même pas des engagements, on est sur la même courbe de répartition…

Les prospects mentent. Ils vous disent qu’ils veulent de l’authenticité et de la vulnérabilité (ça rassure) mais en réalité ils veulent des modèles et vision qui font rêver.  Dosez donc bien ce que vous montrez en terme de vulnérabilité pour ne pas vous décrédibiliser. Personne n’aime les vendeurs de rêve, mais sans vendre un minimum de rêve, vous ne vendrez pas…N’écoutez pas trop ce qu’ils disent, observez leur comportement. 

Le business est très binaire : Vous êtes rentable ou vous n’êtes pas rentable… Les considérations d’égo, d’avoir raison ou non, vos émotions… ne doivent pas prendre le dessus sur les faits. Ça ne sert à rien d’avoir raison si le compte en banque de votre société est vide.

Tout est une question de standards, de croyances et de compétences : Les résultats que vous obtenez sont à la hauteur de ce que vous croyez possible, de votre attitude en tant que leader et des compétences que vous mettez à profit (les vôtres et les talents dans votre équipe). 

Quand on dit que la réussite c’est 80% de mindset et 20% de stratégie c’est du gros bullshit, il manque une donnée décisive : le réseau ! A un certain niveau, vous ne pourrez plus avancer seul, donc j’ajouterai qu’après un certain cap, un bon 30 à 40% de votre réussite qui est liée à la qualité de vos relations et de vos compétences en communication. 

Si vous n’êtes pas prêt à investir en vous, dans votre boîte, personne ne le fera… Soyez le type de clients que vous voulez avoir !

La grande majorité des gens ne lisent que les titres et y réagissent avant de lire l’intégralité d’un message… D’ailleurs, peu remarqueront que j’ai donné 9 faits et non 7.

Le game se joue dans la vraie vie ! 

Vous vous demandez comment passer chaque palier de votre développement entrepreneurial avec du concret sur les actions à entreprendre et élever votre « game » ? Embarquez pour la nouvelle promo que nous allons accompagner les 12 prochains mois. Je vous mets le lien en dessous 👇🏾

📚📚📚C’est ici pour rejoindre le game : https://academy.gamentrepreneur.com/ 📚📚📚

Articles similaires: